galvanisée

galvanisée

 

 

ce matin dans la lumière oblique des premiers rayons du soleil j’ai senti
l’enthousiasme paisible des particules dans le champ unifié de la conscience
mouvements aléatoires-non aléatoires
singuliers et unifiés

enthousiaste, littéralement en présence de Dieu, inspiré par Dieu; donc UN(E) et TOUT

éclat de joie, infinie gratitude
galvanisée !

 

harmonie intérieure

harmonie intérieure

retour aux origines et voyage initiatique à Madère, 13-16 avril 2018
pour Olides : une Madérienne retourne dans son île, harmonisation et transformation intérieure

                                    
une île
lieu clos ouvert
passage
retour

instant après instant
sentir l’équilibre des éléments

précieux
subtil, fragile
vivant
changeant
évoluant
constamment

 

terre hospitalière
généreuse
abondante, diverse
intégration

r e n o u v e a u

 

 

cycles de l’eau
rythme
fécondité
(ré)génération

r e n a i s s a n c e

 

creuset volcanique 
remise en phase
alchimie intérieure
transmutation

r é s u r r e c t i o n

 

à l’air libre
mouvement
expansion    …    indéfiniment
légèreté, liberté

é v e i l



 

 

uma ilha
lugar fechado aberto
passagem
regresso

instante após instante
sentir o equilibrio dos elementos

precioso
subtil, frágil
vivo
mutável
evoluindo
constantemente

terra hospitaleira
generosa
abundante, diversa
integração

r e n o v a ç ã o

ciclos de água
ritmo
fecundidade

r e n a s c i m e n t o

cadinho vulcânico
entrega em fase
alquimia interior
transmutação

r e s s u r r e i ç ã o

ao ar livre
movimento
expansão  …   indefinidamente
leveza, liberdade

d e s p e r t a r

 

translation Olides Leça

 

leggerezza

leggerezza

un weekend de yoga 5D les 7-8 avril 2018 à Locarno, Suisse
apprendre à sentir le flux et avoir plaisir à vivre une relation consciente avec les êtres et les choses

 

pas de corps : personne


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« j’ai perdu mon corps
c’est comme s’il n’existait pas »

pas de honte, c’est un fait, une réalité
quand je m’en rends compte, je peux rétablir la relation

j’ai choisi d’oublier mon corps, à l’époque c’était un choix créateur
maintenant c’est plus problématique, ça cause des troubles et ça me dérange

sans corps, pas de vie possilbe (comme nous la connaissons)
la vie sur terre se vit avec un corps, le quitter n’a pas de sens
auto-sabotage !
nous ne sommes ni des anges, ni de purs esprits
notre corps perçoit (réception) et s’exprime (émission) à l’aide des sens
notre responsabilité à son égard est à la mesure de notre conscience

 

 

tête contre corps

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nous vivons mieux sans tête (provisoirement)

la tête est un instrument extraordinaire
mais nous devons apprendre à l’utiliser (dans sa nouvelle forme mise à jour)

pour l’instant notre corps est le plus fiable
comme notre meilleur ami, il est toujours là pour nous
notre corps est aussi très proche de notre conscience
quand il est synchronisé, il donne un accès direct au Soi

 

 

accorder le corps avec le Soi

 

 

 

 

       « quand tu éprouves un calme intérieur suprême, 
       tu es accordé/e avec la cloche et avec le cosmos »

       « quando provi una suprema calma interiore,
       sei accordato/a con la campanna and con il cosmo »

 

 

 

 

 

 

Alice et les portes

Alice et les portes

bienvenue au pays des merveilles !

 

Alice se tient dans une antichambre circulaire avec de nombreuses portes, il y en a tout autour, et elle se demande

laquelle faut-il ouvrir?
comment savoir si c’est la bonne pour moi ?

selon son humeur et son état d’âme elle pourrait
rester plantée là pendant des jours entiers à se dire

si je fais ceci, cela entraînera cela… et cela causera cela … qui fera …
mais je ne peux pas ne pas le faire, parce que si je ne le fais pas, cela fera …

et couvrir ainsi le champ des possibles de couches de poussière, appelées projections, conditionnements, habitudes et croyances qu’elle perpétue par loyauté à la programmation ordinaire

ou alors elle pourrait ouvrir une porte au hasard et se jeter dans n’importe quoi, seulement pour mettre fin au tourment d’avoir à faire ce choix crucial et apparemment définitif
et après un court moment de répit être à nouveau en proie au doute et s’en remettre à la providence divine ou à l’univers pour obtenir contre toute attente ce qu’elle n’a pas vraiment choisi

ou encore elle pourrait rester là à regarder ou repousser au lendemain ou méditer en attendante quelque chose se passe, ce qu’elle interprétera délibérément comme un signe certain que l’univers veut (ou ne veut pas) qu’elle vive quelque chose
cela n’a aucun sens !


en réalité quand Alice se trouve dans l’antichambre elle peut ouvrir n’importe quelle porte, même au hasard, la seule chose qu’il faut qu’elle fasse c’est se décider

et chaque fois qu’elle ouvre une porte et passe le seuil, un monde entier sort de nulle part
rempli de merveilles et de possibilités sans fin
quand elle y pénètre, elle part à la découverte de cet espace ouvert et si cela ne lui plaît pas ou ne lui convient pas, elle peut changer d’avis à tout moment et arrêter ce jeu immédiatement

il lui suffit de retourner dans l’antichambre
et quand la porte se ferme derrière elle, le monde qui était apparu disparaît instantanément et elle revient au monde du pur potentiel, symbolisé par les nombreuses portes

 

c’est la magie 5D !

 

toutes les portes conduisent Alice vers elle-même, quelle que soit la voie choisie, chaque situation, événement ou rencontre est un face à face avec elle-même, qu’elle en soit consciente ou non

elle suit son propre chemin d’évolution, elle peut choisir les jeux qu’elle a envie de jouer et laisser tomber ceux qui ne lui plaisent pas
à tout moment, elle peut prendre une autre direction, recommencer à zéro, faire d’autres choix, encore et encore
elle peut même s’embarquer dans un voyage complexe en ouvrant plusieurs portes à la fois et vivre des histoires compliquées qui s’imbriquent les unes dans les autres et évoluent en parallèle (c’est ce qu’elle fait la plupart du temps)

l’antichambre c’est sa base, le moyeu de son être multi-dimensionnel et inter-galactique
elle peut toujours revenir à cet espace neutre et se ressaisir avant de repartir pour un ou plusieurs voyages

il lui arrive de temps en temps de se perdre et de aussi rester plantée
cela arrive chaque fois qu’elle ne peut pas s’empêcher d’anticiper ce qu’elle va découvrir
ou quand elle essaie de jouer le jeu des autres ou de leur faire plaisir

alors le monde infini des possibles se limité à un simple tunnel qui finit (ou pas) par un point lumineux
la douleur causée par la réduction de sa vision est à peine supportable, tous ses corps endurent un stress indescriptible et si elle en ignore les signes, elle peut tomber malade et même mourir

elle les ignore parfois, quand elle s’anesthésie pour éviter de ressentir la douleur et répète ses schémas en boucle comme un hamster qui tourne dans sa roue

pour en sortir il faut qu’elle le décide (cela n’arrivera pas tout seul !)

 

donc pour résumer

tant qu’Alice fait un ou plusieurs choix, elle ne court aucun risque, rien de peut mal se passer et elle ne peut pas se tromper. Chaque cellule de son corps porte la trace du Soi et le lui rappelle sans cesse. Mieux elle parvient à sentir son corps et percevoir intuitivement, plus aisé est le cheminement

ce qui compte vraiment est ce chaos délibérément contradictoire et créatif d’explorations en tous genre qui lui permet de réaliser pleinement qui elle est. Il n’y a pas de plan pré-établi ni d’étapes à franchir absolument, son chemin d’évolution personnel est accompli quand elle est devenue vraiment ALICE !

il y a autant d’antichambres que d’êtres humains, elles sont toutes différentes et reliées entre elles

chaque fois que quelqu’un ouvre une porte et part à la découverte cela active le champ énergétique de ceux qui sont potentiellement ou actuellement engagés dans des jeux similaires. Parfois cela entraîne une émulation joyeuse et le partage de lumière étincelante, d’autre fois les défenses se déclenchent et créent des taches sombres d’une plus grande densité dans les zones qui se ferment

chacun(e) de nous est une version restreinte de soi-même en train de devenir SOI

bien que les  choix, les jeux et les parcours soient personnels nous avons des rendez-vous fixés (contrats karmiques) avec d’autres personnes avec lesquelles nous  sommes engagés dans des aventures communes

beaucoup de jeux sont plus intéressants quand on les joue à plusieurs et comme nous continuons à jouer nos propres jeux en parallèle, les jeux partagés nous donnent autant d’occasions de nous voir dans le miroir des autres

il ne s’agit pas de faire le bon choix, cela n’existe pas, les choix en soi sont neutres (ni bons ni mauvais), mais plutôt d’avoir le courage de s’engager dans la réalité et de découvrir quelle genre d’expérience nous aimerions avoir sur Terre

 

 

résolutions ou résolution ?

résolutions ou résolution ?

ton choix détermine ton chemin d’évolution

 

résolutions du nouvel an
le 1er janvier beaucoup d’entre nous ont pris des résolutions pour 2018. Certains auront de la peine à s’y tenir, d’autres les laisseront tomber et d’autres encore seront fiers d’avoir la volonté de les tenir

les résolutions du nouvel naissent des résultats de l’année écoulée et/ou des attentes que nous avons pour l’année qui vient. D’habitude elles consistent à créer des boucles de 

  • pensée stratégique
  • établissement des objectifs et des cibles
  • planification
  • listes de tâches
  • bilan

etc

l’objet de nos résolutions est généralement de résoudre des problèmes, de nous améliorer, de progresser vers le mirage toujours fuyant de la perfection absolue. Dans ce contexte c’est une illusion qui conduit à des désillusions prévisibles et répétées

en réalité, nos résolutions sont des projections dans notre monde (intérieur et extérieur) de l’appréciation que notre ego a de nous-même et même les intentions les plus ouvertes sont fondées sur des conditionnements
le constat est lourd !

 

investir dans les conditionnements
notre façon de voir les choses est définie pas les empreintes de notre culture, de notre éducation, de notre famille, de notre environnement, de nos activités, etc. Pour une bonne part, ce sont des conditionnements inconscients auxquels nous donnons de la valeur en investissant de l’énergie en eux. Le problème est qu’ils recouvrent et masquent nos capacités, nos talents et notre potentiel uniques. Ils déterminent aussi nos choix spirituels, mentaux, émotionnels et physiques, nos préférences, habitudes, motivations, etc.

  • quelles motivations sous-tendent nos résolutions ?

probablement d’être bon, de faire mieux, de réussir … d’aider, de soigner, de servir … de jouir d’une bonne santé, d’être heureux, d’être équilibré… pour ne nommer que celles-là

  • quels stéréotypes nous les imposent ?
  • quelles valeurs et quels normes notre système de croyance impose-t-il à ces résolutions ?
  • sont-elles vraiment les nôtres ?

nous sommes parfait(e)s tel(le)s que nous sommes, mais nous sommes limité(e)s par tout ce qui nous empêche d’être nous-mêmes et notre système de croyance joue en cela un rôle central en restreignant qui nous sommes et notre capacité de changer et évoluer

NOTRE SYSTEME DE CROYANCE   =   UNE BOÎTE

 

de la dissolution des résolutions
toutes les résolutions que nous avons prises sont issues ce que nous percevions comme un manque ou une imperfection du Soi. Immanquablement elles nous ont fait jouer le jeu de la dualité : bon et mauvais, moins et plus, toi et moi, etc. Dans le miroir de la réalité projetée, rien de sera jamais assez bien, et nous le vivons comme un mouvement de yoyo 

  • soit nous nous poussons et faisons plus d’efforts pour nous assurer d’être à la hauteur et de garder le contrôle
  • soit nous laissons tomber et nous nous traitons d’incapable ou de fainéant(e), ce qui nous fait tomber le moral et nous décourage

il n’y a malheureusement pas de solution à l’antagonisme dans la dualité et nous ne parviendrons jamais à nous relier au Soi ainsi !

au lieu de nous donner du mal et de rater ou de faire semblant, avec inévitablement la montée du doute, la chute de l’estime de soi et/ou les volutes du déni

  • si nous laissions carrément tomber les résolutions que nous venons de prendre ?
  • plutôt que d’enrober notre désordre intérieur de bonnes résolutions, pourquoi ne pas les laisser fondre comme du sucre dans l’eau ?

 

vision panoramique
ce que nous pouvons faire à la place, c’est gagner assez d’altitude et de profondeur pour avoir une vision panoramique à 360° de là où nous en sommes ici et maintenant et

                                                                      nous brancher

                                                                                                               sentir

                                          écouter

                                                                                                            répondre

                                                                            suivre

                                                                   encore et encore

ce
qui monte
de l’éternelle tranquillité
au plus profond
de
nous-mêmes

 

cela demande que nous nous regardions en face ainsi que nos blessures et que nous ressentions chacune d’entre elle jusqu’à ce qu’elle se dissolve. Cela fait très peur, évidemment, et c’est d’habitude ce qui nous retient de nous y mettre

c’est pourtant le plus sûr moyen de valoriser, d’honorer et de devenir vraiment qui nous sommes
cela demande de l’attention, de la présence et la détermination de transformer ce qui fait souffrir, mais le jeu en vaut la chandelle !

 

résolutions vs révolution
à moins de mettre en question radicalement notre système de croyances, nous n’avons aucune chance de sortir de la boîte

comment faire ?

nous accueillons sincèrement et spontanément tout ce avec quoi nous sommes profondément en accord. Notre réponse est immédiate, franche et évidente, nous ressentons de la joie, du bien-être et du bonheur. C’est une manière sûre de jauger les croyances afin de savoir si nous y adhérons ou non et de nous libérer de celles qui ne résonnent pas et que nous ne pouvons pas garder en laissant tomber 

inconscientes : nous avons adopté certaines valeurs par mimétisme, nous n’en sommes pas très conscient(e)s    
dépassées : nous avons adhéré des valeurs à un moment donné, mais ne le faisons plus maintenant  
biaisées : nous avons fait avec d’autres valeurs, sans réellement les investir
abusives : certaines valeurs nous ont été imposées et nous n’avons pas voulu/pu les rejeter ouvertement  

dans tous les cas nous avons été pris(e)s au piège

 

la résolution c’est d’évoluer
notre défi est d’avoir le courage d’affronter et de résoudre nos problématiques personnelles (valeur, estime, amour de soi …), qui transparaissent dans toutes les formes d’abus que nous perpétrons envers n’importe quelle partie de nous-mêmes.

faire face à nous-mêmes demande du temps, de s’engager et de persévérer, mais c’est une expérience vraiment libératrice

que 2018 soit notre moment de vérité et l’année durant laquelle les croyances erronées se dissolvent. Nous n’avons plus besoin de jouer le jeu des résolutions et d’investir dans un système de croyances dépassé qui perpétue l’auto-sabotage (= déni de Soi)

nous sommes parfait(e)s, notre destinée est parfaite, la vie est parfaite et le monde est parfait comme ils sont. En revanche, ce qui a besoin d’être amélioré, c’est notre relation avec nous-même, afin que nous puissions reconnaître nos blessures, transformer notre expérience de vie et continuer à évoluer indéfiniment. C’est ainsi que nous avons la plus grande influence sur le monde

 

tu jouis du libre-arbitre, cela ne tient qu’à toi !

 

 

 

amour immense

amour immense

 

 

enveloppant      doux                  passionné     patient    


sans fond
     protecteur      insondable      exigeant      indulgent      brûlant    


tendre
    multiple     sans faille     précieux     généreux     chéri     enrichissant     aveugle  

 
tolérant       placide       reconnaissant       bafoué       salvateur       adulé      unique

   
réconfortant      rejeté      porteur     révélateur     nourricier     attentif    


discret
      débordant      vaste      turbulent    


rayonnant
        immodéré    


inspiré
   puissant


infini

 

 

(r)évolution du nouvel an
commençons ave l’amour inconditionnel 
cela met la barre assez haut !

ressens-le dans ton coeur
et exprime-le avec tes propres mots

l’amour inconditionnel embrasse tout
TOUT est UN, sans la moindre distinction ou exclusion
et tout se transforme et évolue tout le temps
avec une grande fluidité

 

pour Maryse 

 

 

point zéro

point zéro

un point
à travers des dimensions
l’immensité d’un espace sans limites
un univers (multivers) de possibilités infinies

un état de tranquillité
de silence
qui révèle de multiples (innombrables) aspects/couches/dimensions
du tissage de la vie
tout le temps/partout
maintenant

toucher le point zéro
enrichit l’humanité
améliore le monde

au-delà de notre compréhension

 

recentre-toi
descend en toi profondément
entre en contact
ressens
et écoute
encore
et encore

 

 

la mémoire de l’eau

la mémoire de l’eau

notre empreinte originelle, expression unique du Divin dans notre forme humaine,  est un mandala vivant en 3D. Il est présent dans chaque cellule de notre corps où il maintient un champ énergétique harmonieux inaltérable. La signature du Soi est imprimée dans notre corps (formé de 99,1% de molécules d’eau), qui en porte la trace. Elle est aussi reflétée dans le miroir de l’eau partout autour de nous (en tout ce qui vit)

nos pensées et nos émotions sont en réalité des anomalies qui voilent, momentanément ou durablement, la perfection en constante évolution de ce mandala. En effet, quand la tête est claire, elle est vide et réceptive (viveka), quand le coeur est paisible, il est ouvert et tranquille (aviplavā). Et ensemble, ils expriment instant après instant l’infinie splendeur du Soi dans tous les aspects de notre expérience humaine

notre champ devient incohérent chaque fois que nous nous déconnectons du Soi. Un champ énergétique dissonant se traduit par un malaise ou un désordre mental, émotionnel et/ou physique. Pour autant que nous en ayons conscience, c’est donc notre responsabilité de ramener notre champ à sa structure essentielle, chaque fois que nous nous rendons compte qu’il est troublé

la sensation du corps, en particulier le toucher, mais aussi le rythme et la pulsation sont des moyens efficaces et rapides de nous reconnecter au Soi. Alors le voile se dissipe et l’harmonie réapparaît, bien qu’il faille un moment pour que l’équilibre de la tête, du coeur et du corps soit rétabli

 

 

faire sauter la défense première : l’auto-sabotage

faire sauter la défense première : l’auto-sabotage

ces dernières semaines, de soudaines décharges énergétiques implosives/explosives ont fait s’écrouler des pans de murs de notre défense, qui nous ont laissé(e)s épuisé(e)s et notre partie la plus vulnérable mise à jour. Bien qu’elles soient extrêmement destructrices et que la douleur soit presque insoutenable, ces décharges sont nécessaires et positives. Leur fonction est de démanteler et désintégrer les schémas d’auto-destruction que nous portons en nous

 

ce sont des mécanismes de défense dus à la peur et les réactions instinctives sont inévitablement agresser, fuir ou se figer. Très vite notre tête s’empare de la situation et tend à interférer, de sorte que nous finissons par investir mentalement dans la peur, ce qui a pour effet de renforcer le mécanisme de défense fondamental. Ce dont nous aurions plutôt besoin, serait de ressentir la part blessée en nous et de reconnaître qu’elle a besoin d’attention et de soin (et de les lui donner!)

agresser: ces éruptions/explosions de la pire partie de nous-même furieuse/brute/brutale sont choquantes, un signe que nous touchons juste! L’énergie libérée quand la colère ou la frustration qui ont été contenues pendant longtemps est relâchée est prodigieuse et elle peut être utilisée à des fins créatives et nous libérer de quelque manière que ce soit. A moins que nous ne la réinvestissions dans des projections sur le scénario qui l’a déclenchée (qui n’est pas la cause, évidemment) et que nous repartions de ce fait pour un tour de la même chose

fuir : faire diversion et se déconnecter de son corps n’est pas un bon choix à long terme, bien au contraire. Ce sont nous avons besoin c’est de ramener notre attention dans notre corps et d’être pleinement là. Pour pouvoir vivre ce qui se passe dans perdre pied, il faut que nous soyons ancrés ana notre corps et enracinés fermement dans la matière et la Terre (su reste c’est aussi ainsi qu’on peut pleinement incarner sa lumière)

se figer : quand nous nous figeons soudainement, nous sommes hors jeu et privés de nos moyens. Mais d’une certaine manière nous sommes aussi hors d’atteinte pour le mécanisme de défense, donc protégé (à son égard). Au moment où nous retrouvons nos esprits, si nous ne revenons pas trop vite en territoire connu (auto-sabotage), nous avons la possibilité de ressentir notre souffrance (pour rappel : c’est en ressentant la douleur/souffrance que nous pouvons la guérir)

 

en fait, nous connaissons très bien notre auto-sabotage. Cela fait belle lurette que nous l’avons identifié, nous en avons repéré le mécanisme et ce qui peut le déclencher, mais jusqu’ici nous n’y avions pas accès. Pour achever la phase d’évolution en cours, nous devons maintenant nous défaire de ce mécanisme. Comme c’est souvent le cas, la résolution de l’auto-sabotage est inscrite dans les données en jeu

le problème quand notre mental s’’en mêle, recouvre et protège notre blessure, c’est qu’il interrompt le mouvement par lequel nous pourrions entrer en contact avec la partie blessée et la ressentir. C’est ainsi que fonctionne l’auto-sabotage. Le mental nous empêche de ressentir en nous éloignant du corps (le corps ressent et la tête pense), et à moins de la ressentir, notre blessure ne peut pas guérir

nos réactions instinctives de protection de notre part blessée sont en réalité des ouvertures, et chacune d’entre elle offre une solution créative permettant de dissoudre la défense. A condition que la tête renonce à s’en mêler (en expliquant, interprétant, rationalisant…), nous pouvons ressentir la douleur et laisser la blessure guérir

 

le traitement est
                              amour       
amour     amour     amour     amour

 

 

premières cueillettes printanières

premières cueillettes printanières

voici quelques unes des choses qui m’ont frappée depuis l’équilibrage des polarités à l’équinoxe
prends le temps de les percevoir avec tous tes sens avant de les ingérer
… et de rester avec la trace qu’elles laissent après

 

 

le langage (non)verbal n’est qu’une petite partie de nos interactions avec les autres. Nous  sommes totalement interdépendants de tous les autres êtres et choses sur terre. Le réseau d’interactions que nous créons ne cesse de nourrir le continuum dans lequel nous vivons. Leur qualité a donc de l‘importance. Le niveau de conscience et la qualité de présence dont nous faisons preuve chaque fois que nous entrons en relation avec quelqu’un ou quelque chose a de l’importance

 

nous nourrissons le continuum quand nous sommes la vérité (=nous-mêmes) et elle devient manifeste à travers nous, nous le polluons quand notre intention (aussi bonne soit-elle) projette notre vision/conscience/compréhension sur quelqu’un ou quelque chose, et ce faisant les juge/déprécie. Une communication impeccable est primordiale du fait que nous vivons tous dans le/du continuum

 

il reste pas mal d’étiquettes à propos de l’amour : nous continuons à nous référer à des modes de croyance (idéaux et dépassés) quand il est question du sexe, du couple, de la famille, de l’amitié, de l’accompagnement, etc. Il subsiste un besoin sous-jacent d’aider, de soigner, de protéger, de nourrir… qui s’appuie sur la bonne volonté ou une bonne intention, l’empathie, la compassion… Cela étrangle l’amour de soi à naître avant qu’il ne sorte de l’oeuf, c’est une forme pernicieuse subtile qui trahit un manque de maturité émotionnelle, hélas ! Comment soutenir la naissance de l’amour de soi ? en étant présent(e), en accordant une pleine attention et en maintenant ouvert l’espace sur la plus haute fréquence que nous puissions tenir

 

l’arc-en-ciel = lumière + eau + vision
dans notre équipement terrestre (corps-coeur-tête-conscience) c’est ains que la magie s’opère : en reliant les rayons lumineux et les chakra absolument tout peut se manifester, du moins quand nous sommes là!

 

quand le corps et la tête sont tranquilles, nous pouvons sentir la respiration du coeur et sa résonance subtile en réponse aux informations venant du champ commun. Quand nous écoutons et suivons sa guidance nous pouvons fonctionner et naviguer sans crainte même au plus sombre de la confusion et du chaos

 

toute division, séparation ou déséquilibre en nous est une violence que nous nous infligeons à nous-même et qui nourrit  la division, la séparation et le déséquilibre globaux. Le malaise, la douleur, la souffrance… dans le corps, le corps ou la tête signalent une dissonance avec notre nature divine, ils ne sont pas en phase avec le Soi. Le corps, le coeur et la tête sont conçus pour s’auto-guérir = se re-synchroniser. Ils le font, à moins que l’intrusion de l’ego n’empêche le processus

 

 

est-ce que tu as remarqué quelque chose ?
si oui, qu’est-ce que c’est ?

 

 

nouvelles 5D - archive

blog astro - archive

apercus des rencontres

aperçus des rencontres – archive

s’inscrire sur ma liste d’adresse