Warning: The magic method Tribe__Extension_Loader::__wakeup() must have public visibility in /customers/5/0/2/sylvianegianina.com/httpd.www/wp-content/plugins/the-events-calendar/common/src/Tribe/Extension_Loader.php on line 157 Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /customers/5/0/2/sylvianegianina.com/httpd.www/wp-content/plugins/the-events-calendar/common/src/Tribe/Extension_Loader.php:157) in /customers/5/0/2/sylvianegianina.com/httpd.www/wp-content/plugins/onecom-vcache/vcaching.php on line 595 Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /customers/5/0/2/sylvianegianina.com/httpd.www/wp-content/plugins/the-events-calendar/common/src/Tribe/Extension_Loader.php:157) in /customers/5/0/2/sylvianegianina.com/httpd.www/wp-content/plugins/onecom-vcache/vcaching.php on line 603 décembre 2022 | Sylviane Gianina

 

 

édito

la méridienne ?

 

la pause du milieu du jour

 

le canapé des femmes oisives

 

 

la chute de l’ombre du midi solaire
l’ombre projetée par les objets saillants au moment de midi
un cadran solaire dont l’éventail des heures est centré à midi
la ligne imaginaire reliant le pôle nord et le pôle sud en passant par le lieu où l’on se trouve
le plan vertical d’un lieu qui contient l’axe du monde
le plan qui passe par le centre de la terre et la direction que pointe une aiguille aimantée
un téléscope servant à observer le passage des astres au méridien

et aussi …

une succession de points réunis par un fil invisible
la voie par laquelle circule l’énergie vitale
un élément d’un réseau de canaux énergétiques reliés entre eux

du latin
mi dies = la moitié du jour
meridianus = de midi

la méridienne ?

c’est une newsletter,
un point mensuel qui se déploiera en éventail dans toutes les directions en suivant les textures de ma rêverie

elle prend son envol aujourd’hui et paraîtra le 22 de chaque mois

 

Veine à veine, fibre à fibre, feuille à feuille, branche à branche, ce qui se ressent au bout des doigts, au coeur des paumes, parcourt à travers les méridiens tout le corps.

François Cheng, L’éternité n’est pas de trop

 

 

solstice d’hiver

là où je suis, les dernières lueurs du jour avant le passage de l’année